Ce numéro est épuisé

Editorial

Prenons soin de nos arbres

A quelques jours de boucler ce nouveau cahier de PRO FRIBOURG tombait une nouvelle aberrante: la commune de Fribourg annonçait la coupe d’un tilleul plus que centenaire sur la colline du Torry. «A une époque, il a été taillé trop sévèrement, ce qui a permis à la pourriture de s’installer progressivement», expliquaient les autorités dans un communiqué. Cet événement n’a fait que confirmer les craintes et les critiques émises par Caroline Bruegger, membre du comité de notre mouvement, qui lance un cri d’alarme (lire p. 30) dans cette publication contre le manque de soin apporté aux arbres et les coupes exagérées dont ils sont victimes. Nous avons voulu offrir une place de choix aux arbres remarquables dans ce cahier: Pascal Marguerat, passionné d’arbres, nous offre un petit échantillon de spécimens exceptionnels qui s’épanouissent sur le territoire cantonal. Il ne s’agit pas d’une liste exhaustive, mais bien de coups de cœurs qui montrent que des arbres peuvent vivre plus que centenaires si on en prend soin et si on leur laisse l’espace nécessaire à leur développement.

Nous avons aussi cherché à savoir s’il existait un inventaire cantonal, mais les arbres ne semblent pas faire partie des tâches prioritaires de l’État, les communes étant responsables des règles d’entretien et de protection. Un espoir réside toutefois dans le fait que des bonnes volontés existent, notamment au Service des forêts qui demande depuis quelques mois aux forestiers de triages de signaler les individus exceptionnels qu’ils croisent dans leur pratique.

Nous regrettons en revanche que dans le nouveau Plan d’aménagement local de la ville de Fribourg, les arbres ne soient pas assez protégés. Nous consacrons d’ailleurs un chapitre de ce cahier (p. 34) au futur PAL: nous avons estimé nécessaire d’expliquer les points essentiels de notre opposition puisque cet outil est un enjeu important pour l’avenir de notre capitale. Autre sujet lié au patrimoine naturel dans ce cahier: l’État semble peu s’inquiéter des dégâts que le chantier de la future Bibliothèque cantonale universitaire pourrait causer aux arbres du jardin de l’Albertinum dont les propriétaires, les pères dominicains, ont déposé une opposition. Ces derniers comptent bien faire entendre leurs droits face à l’État (p. 42), et pas que sur leur patrimoine naturel.

Stéphanie Buchs, Responsable des publications

Sommaire

Quand la nature devient spectaculaire
Stéphanie Buchs et Pascal Marguerat
Taille en milieu urbain: histoire d’une action contre-nature
Caroline Bruegger et Philippe Troyon
Le Plan d’aménagement local: un enjeu pour l’avenir
Sylvie Genoud Jungo et Stéphanie Buchs
Urbanisme: le conseil communal tout puissant!
Jean-Luc Rime
Beauregard: les promoteurs déboutés par le Tribunal fédéral
Sylvie Genoud Jungo
Le projet de la BCU menace le patrimoine de l’Albertinum
Stéphanie Buchs
Interview de Enrico Slongo
Stéphanie Buchs
Un petit air de Las Vegas
Sylvie Genoud Jungo
«Fleur de Morat», un projet immobilier colossal
Sylvie Genoud Jungo
Invitation à la 55e assemblée générale de PRO FRIBOURG